Soins d’urgence aux tortues marines

Le Centre de sauvetage d’urgence des tortues marines de Filicudi (îles Éoliennes) a été créé en 2009 en dérogation à la directive sur l’Habitat par le Ministère italien de l’environnement (PROT. N° 0001735, 02-02-2010; renewal : PROT N° 0006876, 25-01-2013) afin de faire face à l’affluence de tortues marines en difficulté dans les eaux de l’archipel Éolien.

Les îles Éoliennes, qui présentent des bancs de sable et des hauts-fonds d’origine volcanique, offrent un habitat optimal pour l’alimentation et l’hivernage de la caretta caretta, la tortue de mer commune. C’est précisément dans cet habitat que la caouanne peut être confrontée à de nombreux impacts de nature anthropique à commencer par l’ingestion d’hameçons de palangres, des lignes jetées en pleine mer pour pêcher l’espadon. Tout aussi grave, l’occlusion gastro-intestinale due à l’ingestion de matière plastique peut endommager l’estomac et l’intestin de la tortue et, à long terme, entraîner un déficit de croissance, de développement et de reproduction. En dernier lieu, pendant l’été, les collisions à grande vitesse avec les embarcations rapides constituent également une menace importante pour les tortues.

Le Centre de Filicudi, qui FONCTIONNE TOUTE L’ANNéE, a en premier lieu pour mission 1) d’assurer le monitorage quotidien des tortues en difficulté en pleine mer et de les repêcher sur sa propre embarcation, 2) de faciliter les activités de sauvetage et de repêchage de la part des capitaineries de port et 3) de gérer et d’accompagner le transfert des cas les plus graves (comme les tortues ayant avalé des hameçons) en fournissant des bassins spéciaux de convalescence et de transport jusqu’au Centre de soin de Palerme.

Toute personne repérant une tortue marine en difficulté à proximité des îles Éoliennes peut prendre contact avec les chercheurs de l’Association (portable : +39 349 4402021 - courriel : blasimf@yahoo.com) qui lui indiqueront comment repêcher les animaux, comment les installer à bord et où les amener pour les faire soigner. Si vous n’êtes pas en mesure de repêcher vous-même l’animal, le personnel du Centre de Filicudi vous rejoindra sur place, en pleine mer, pour récupérer l’animal blessé. En pleine mer, les tortues ont souvent du mal à plonger ou à nager uniquement en raison d’une occlusion temporaire qui peut se régler en quelques heures ou en quelques jours. Le Centre peut également prodiguer les premiers soins en cas d’affections bénignes, comme les occlusions gastro-intestinales, ou d’autres problèmes ne nécessitant pas un transfert stressant de la tortue jusqu’au Centre de Palerme. Le Centre se situe sur le site de l’HÔTEL PHENICUSA (sur l’île de Filicudi) qui met aimablement à notre disposition un vaste espace pour accueillir les bacs nécessaires au transport et à la convalescence des tortues de mer. Le Centre dispose également d’une antenne dans le golfe de Pecorini Mare destiné à faciliter aux plaisanciers le transport des animaux de l’autre côté de l’île.

Le Centre de Filicudi prend également en charge de nombreux projets de recherche sur la tortue caouanne dans les îles Éoliennes. Nous avons ainsi caractérisé leurs zones de répartition et leurs habitats optimaux, leur comportement en mer, les classes d’âge des individus et leur rapport avec les paramètres ambiants comme les saisons, le vent, la température de l’eau et les courants de surface. De plus, en collectionnant des échantillons biologiques de tortues échouées sur les plages et d’individus repêchés, nous avons pu caractériser l’accumulation de polluants et de métaux lourds sur leur carapace (Institut italien supérieur pour la santé), déterminer leur régime alimentaire et leur alimentation avec les biotopes stables (Université de New Castle, Royaume Uni), caractériser le biote intestinal et la génétique de la population (Université de Tor Vergata) mais aussi évaluer les épibiontes/parasites fixés sur leur carapace (Université de Bologne). En d’autres termes, toute aide dans le repêchage et le sauvetage de ces animaux permet également de mieux les connaître car c’est seulement en perçant tous les secrets de l’écologie et du comportement des tortues de mer qu’il sera possible de mettre en œuvre des programmes nationaux de sauvegarde partout en Méditerranée. Ainsi, hélas, même une tortue morte échouée sur une plage ou repêchée en pleine mer peut faire avancer nos recherches. Toute personne trouvant une tortue marine morte peut donc prendre contact avec les chercheurs de l’Association (portable : +39 349 4402021 - courriel : blasimf@yahoo.com) qui contacteront personnellement les autorités concernées pour éliminer ensuite la carcasse.

pour tout signalement, il suffit d’envoyer un sms au n° DE PORTABLE :
+39 349 4402021

Ou un courriel à cette adresse :
blasimf@yahoo.com